Opportunités internationales

02

DÉTACHEMENTS À L'ÉTRANGER

Bien que basé à Paris et indépendant, le cabinet est résolument tourné vers l’international. Bredin Prat compte une trentaine d’avocats (collaborateurs et associés) de nationalité ou d’origine étrangère avec au total 20 nationalités représentées. Nos avocats peuvent travailler, au delà du français et de l’anglais, en espagnol, italien, portugais, allemand, arabe, russe, ukrainien, chinois, coréen …Le cabinet reçoit d’ailleurs chaque année, sur des périodes de six mois à un an, des associés et des collaborateurs de cabinets du monde entier. Ceci permet à nos avocats de travailler quotidiennement à Paris avec des confrères étrangers.

Afin de renforcer cette ouverture, depuis une quinzaine d’années, Bredin Prat offre chaque année à plusieurs de ses collaborateurs, toutes disciplines confondues, la possibilité de bénéficier de détachements au sein de cabinets étrangers grâce à ses relations privilégiées avec les Best Friends en Espagne, Pays-Bas, Italie, Allemagne et au Royaume-Uni, mais également avec de nombreux autres cabinets indépendants dans l’ensemble du monde, aux Etats-Unis, en Chine, en Amérique du Sud, etc.

A titre d’illustration, sur les cinq dernières années, Bredin Prat a permis à 55 collaborateurs toutes matières confondues de bénéficier de détachements, en particulier à Londres, New-York, São Paulo, Melbourne, Hong-Kong, Amsterdam, Madrid, Milan, etc. Les détachements sont généralement proposés aux collaborateurs bénéficiant de trois ou quatre ans d’expérience au sein du cabinet. Ils présentent une opportunité unique de se familiariser avec de nouvelles méthodes de travail, de perfectionner une langue étrangère professionnelle, de se tisser un réseau international et de comprendre les attentes des clients de telle ou telle nationalité.

 

03

Témoignages de détachés

LIONEL : “Pouvoir être détaché plus d’une année aux Etats-Unis est une opportunité professionnelle exceptionnelle et un incroyable accélérateur de formation. Cette période new-yorkaise m’a aidé à mieux appréhender la pratique du droit outre-Atlantique, à perfectionner mes capacités à rédiger et à négocier en anglais et à découvrir le fonctionnement d’un prestigieux cabinet d’avocats‎ américain. De retour en France, j’anticipe désormais mieux les ‎attentes des clients anglo-saxons afin de servir au mieux leurs intérêts. Enfin, grâce à ce détachement, j’ai pu développer mon réseau aux Etats-Unis tant parmi les avocats du cabinet new-yorkais qui m’a accueilli et avec lesquels je continue à collaborer aujourd’hui sur des dossiers transnationaux ‎qu’auprès d’avocats d’autres firmes, de banquiers, de clients ou de prospects avec lesquels j’espère également avoir l’occasion de travailler à terme.”
— Lionel a passé plus d’un à New-York dans un prestigieux cabinet d’affaires américain —

JING : “D’origine chinoise et ayant débuté ma carrière professionnelle en France, j’ai toujours eu envie de découvrir ce que c’est de travailler en Chine. Mon détachement à Hong Kong a été une expérience incroyablement enrichissante, tant sur le plan professionnel que d’un point de vue personnel. Je me sens absolument chanceuse d’avoir eu l’occasion de partir vivre cette aventure.”
— Jing a passé six mois à Hong-Kong dans un prestigieux cabinet d’affaires chinois —

PIERRE : “Mon détachement à São Paulo dans un cabinet de premier plan été très profitable à plusieurs égards. D’une part, il m’a permis de bien connaître la pratique de l’autorité de concurrence brésilienne (le « CADE »), qui s’est imposée depuis une dizaine d’année comme une autorité incontournable au niveau international, tant en matière de cartels que de concentrations. Cette expérience nous permet d’accompagner nos clients français et européens dans le cadre de leurs projets internationaux ayant des implications au Brésil. D’autre part, le fait d’être présent sur place m’a permis de resserrer les liens avec les clients brésiliens du cabinet, que nous représentons régulièrement devant les autorités de concurrence européennes. Enfin, j’ai profité de ce détachement pour développer mon réseau en rencontrant beaucoup de confrères, prospects et banquiers, non seulement au Brésil, mais également dans tout le reste de l’Amérique latine.”
— Pierre  a passé un an à Rio dans un prestigieux cabinet d’affaires brésilien —